Au risque de redire une évidence, il y aura un avant et après Covid concernant le télétravail et plus largement l’organisation du travail en entreprise. Les salariés sont en attente, la plupart sont prêts à revenir en présentiel mais ne sont pas prêts à lâcher complètement. Pouvoir conserver durablement une part de distanciel sera l’élément de différenciation.

Crise sanitaire et transformation numérique obligent, la charte télétravail a gagné du terrain dans bien des secteurs économiques !

Le gouvernement vient de redonner la main aux entreprises. Cadeau empoisonné ?

Il va continuer à être un véritable enjeu pour les entreprises et les salariés qui réfléchissent à leur avenir. La crise sanitaire a imposé le télétravail. A présent, dirigeants d’entreprises et DRH réfléchissent aux mécanismes d’organisation du travail alliant présentiel et distanciel pour finir par mettre en place des chartes télétravail .

Définir le support de mise en place

Pour mettre en place l’organisation du télétravail, l’entreprise peut au choix :
  • Signer un accord collectif si elle dispose de délégués syndicaux
  • Rédiger une charte télétravail, qu’elle soumet au CSE

Avantages du télétravail

Le télétravail est, en règle générale, apprécié par la grande majorité des salariés. La crise sanitaire à permis de démystifier le distanciel auprès des dirigeants. Au-delà d’une solution palliative aux conditions de confinement, la plupart des études montrent que : la charte télétravail permet un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle, une meilleure efficacité, une plus grande autonomie, une meilleure intégration des personnes handicapées ou encore l’impact sur le bilan carbonne. Nous recommandons de bien préparer cette mise en place maintenant que les contraintes sanitaires se réduisent dans de nombreuses activités.

Risques du télétravail

La crise sanitaire nous a aussi montré les limites des excès du travail à distance, augmentation de la charge de travail, développement de nouveaux risques psychosociaux, l’absence d’équipement ergonomique, de prise en charge de frais de connexion, logiciels, ou encore de frais annexes … La difficulté de l’application du droit à la déconnexion ou encore la définition de plages horaires où le télétravailleur est joignable

Si le dialogue social est ouvert au sein de l’entreprise, la charte télétravail sera producteur de nouveauté au fur et à mesure de l’évolution des conditions d’exercice du travail et de la relation au travail. Le texte de l’accord européen sur le numérique contient des préconisations précises qui peuvent vous aider à clarifier les règles applicables au télétravail. Le maître mot est donc confiance. Pour sécuriser la démarche en structurant, le charte télétravail est une solution rassurantes si elle est mise en place de manière collégiale. Face à ces modifications de votre modèle d’organisation l’équipe de B-Impact peut vous accompagner, le pré-diagnostic est gratuit. Pour nous contacter c’est ICI.

Charte télétravail